Valeurs KINESSI

01

Excellence

L’excellence du comportement. La lutte contre l’ego est la plus grande guerre, car c’est celle que l’on mène contre soi.

L’excellence dans la façon de se comporter dans la mesure du possible.

Le comportement doit veiller à sauvegarder:

Politesse – Respect – Honneur – Partage – Sincérité – Vérité

L’excellence dans le comportement passe avant tout par le respect. Il s’agit de cultiver, en toutes circonstances, le respect de soi et des autres qui ne sont qu’une version de nous-mêmes. L’humanisme passe par là.

02

Patience

La patience est la capacité à savoir se contenir, rester maître de soi face à des événements qui d’ordinaire déstabilisent l’homme.
S’armer de patience et de constance dans l’effort pour réussir.

Dans une société où l’on nous éduque implicitement à satisfaire tous nos désirs immédiatement, il est primordial d’apprendre à prendre le temps.

L’une des vertus fondamentales de la sphère du sport est de comprendre à sublimer le désir : une voie pour guérir la délinquance dans nos sociétés.

La délinquance de la racaille de banlieue mais aussi celle du politique véreux ou du banquier d’affaires sans scrupules sont les symptômes du même mal.

« La patience est l’abandon de la plainte. » Jalal din RUMI
« La patience c’est d’entraîner sa personne à franchir les choses que l’âme déteste. » Abou Al Qassim Al Junayd

03

Discipline

Comme dirait Marc Aurèle, il ne peut y avoir de bonheur sans auto-discipline.

Le soufisme comme le stoïcisme propose de vivre le moment présent, aucune culpabilité sur le passé et aucun fantasme sur le futur.

Cette philosophie opérationnelle se sert de la discipline comme construction fondamentale de toute éthique.

04

Confiance

Avoir pleinement confiance est de fait le plus compliqué à intégrer. Développer une force intérieure suffisamment grande pour apprendre à accepter en ayant confiance dans l’Immanence des choses. On ne rejette pas pour autant les Idéaux de Justice, de Vérité, de Bonté…

Il s’agira d’accepter que ces Idéaux ne s’expriment pas forcément selon notre mesure : l’Idéal de Justice pourra s’exprimer au delà de la fenêtre de notre petite vie.

L’arrogance de l’hégémonie américaine ou de la politique saoudienne, à titre d’exemples, n’ont jamais été aussi bien rétribuées que ces dernières années.

Cette confiance commence d’abord en soi avant de se prolonger à toutes choses. Elle permettra notamment d’accepter le cours des choses et donc cette justice immanente par exemple.

Petit à petit l’esprit de Résilience naîtra. Quand un coup dur sera pris il sera accepté comme information éducatrice plutôt que comme prétexte à fondre en plaintes.

Accepter que l’on puisse prendre des coups et apprendre à retrouver un état normal le plus rapidement possible. Ne pas se démobiliser. Ne jamais démissionner.

Pour mémoire : le système immunitaire fonctionne sur la même mécanique.

05

Connaissance

Il faut bien différencier Savoir et Connaissance

On peut empiler des Savoirs mais pas les Connaissances. À la sortie d’un cours, avec pourtant le même enseignement, chacun ressortira et aura retenu des concepts différents.

Nous pouvons aborder les mêmes savoirs mais nous avons tous des connaissances différentes.

Les connaissances ne peuvent être référencées. Il s’agit donc d’apprendre à se connaître, pour connaître le Monde et pourquoi pas connaître Dieu. éthique.

06

Amour

Les différentes valeurs déroulées n’ont pour d’autre objectif structurant que celui de développer l’Amour : l’Amour de Soi, l’Amour des gens, de la vie, des choses, l’Amour du Divin…

Il n’est pas question d’amour charnel ou superficiel mais d’amour du Vrai, d’amour universel. Cet Amour se cristallise dans la contemplation du Beau en soi.

L’objectif est de vivre bien dans son intelligence, dans son corps, et dans son coeur.

Les valeurs du Club KINESSI s’apparentent aux valeurs des grands maîtres soufis.

Les maîtres soufis développent un courage et une endurance à toute épreuve. Humilité, sincérité et détachement sont cultivés pour servir le temporel et le spirituel.

Le secret est là : se détacher de la “performance” pour être “performant”.

Les maîtres soufis tout en étant de grands acteurs sociaux et de grands acteurs économiques sont aussi nobles dans leurs affaires, respectueux de l’autre, détachés et constamment dans la mesure.

Par l’entraînement et le corpus théorique, nous visons la même noblesse d’âme et la même excellence du comportement.

Ici l’auto-discipline est érigée en idéal : se discipliner pour ne jamais céder aux impulsions et passions. Nous nous situons aux antipodes des valeurs prônées par une société ultra-consumériste où l’on parle constamment de jouir et de céder.

La noblesse d’âme doit guider le comportement à l’entraînement, dans les combats et dans la vie.